Les émotions : le cœur de l’apprentissage

14/02/2020

Je me rappellerais toujours de mon premier jour en Allemagne, c'était la première fois que j'allais resté aussi longtemps, aussi loin de mes proches, de tous mes repères... et pourtant, je ne ressentais aucune peur, mais plus une excitation.

Plus précisément, je me rappelle le moment où le bus s'est arrêté, sur le parking du Gymnasium, je voyais les Allemands qui nous attendaient en nous accueillant avec de grands signes et des bienvenus en Français. C'était vraiment très chaleureux, je me serais presque senti chez moi... Mais il a fallu descendre du bus : j'allais devoir m'exprimer dans une langue dans laquelle je ne savais à peine dire plus que « Guten Tag », et ça aller durer 3 mois...

Toi aussi tu as certainement connu ça, une situation nouvelle, éloignée de ta zone de confort, riche en émotions fortes. Ce qui est fort avec ces moments, c'est qu'on s'en souvient même des années après, dans les moindres détails, alors qu'on ne se souvient pas de ce qu'on a mangé la veille.

Comment utiliser ces expériences fortes pour apprendre une langue ?

Mais quelle idée saugrenue... il est vrai que les cours d'anglais du lycée n'étaient pas ce qu'il y avait de plus excitant... Sauf qu'ici, on n'est pas au lycée, mais chez Devenir-Polyglotte !

Les enfants apprenant naturellement avec les émotions à tel point que l'enfance prend une place démesurée dans les souvenirs. Nos dix premières années paraissent bien plus longues que les dix ans qui s'écoulent entre nos 20 et nos 30 ans. Et cela s'explique notamment par la forte charge émotionnelle liée à l'enfance.

J'arrête les diversions. Rentrons dans le vif du sujet. Cet article va donc se scinder en deux parties : la première sera consacrée au « pourquoi » et enrichie d'anecdotes qui te permettront de comprendre la force que les émotions ont sur l'apprentissage. La deuxième au « comment » où je te donnerai des moyens concrets pour faire entrer des émotions dans ton apprentissage.

Pourquoi ?

Si tu as déjà pris l'avion, tu te rappelles certainement de la première fois (sauf si tu avais moins de trois ans ;). Tu sais on voit les hôtesses de l'air nous faire la présentation des systèmes de sécurité, d'abord les ceintures, puis les masques en cas de dépressurisation... c'est à ce moment-là que nos émotions [re] prennent le dessus sur la raison... car oui, on sait tous que les avions sont le moyen de transport le plus sûr au monde. Mais en voyant le masque, nous pensons déjà au pire : notre cœur s'accélère, nos poils se hérissent, et une goutte de sueur coule sur notre front jusqu'à s'arrêter sur le sourcil... C'est cependant grâce à ces émotions fortes que tu t'en souviens encore ! Sois rassuré, car si t'es en train de lire cet article, c'est que ça s'est bien passé.

Ce qui est vrai pour la peur l'est pour tout type d'émotion, tu sais ce regard fort qui en dit long, ou même le premier baiser... et pou certain, cette fois où ils ont enlevé le film plastique qui emballait la boite de leur nouveau téléphone.

Les bons auteurs, compositeurs, scénaristes, et réalisateurs savent parfaitement nous retransmettre leurs émotions dans leur œuvre. C'est d'ailleurs pour cette raison que l'industrie du divertissement rapporte autant d'argent et suscite autant d'intérêt.

Si l'idée d'apprendre une langue avec les émotions pouvait te semblait absurde à la lecture du titre de l'article, elle doit maintenant te paraitre... évidente ! Dans le prochain paragraphe, tu vas découvrir comment faire.

Le comment

Dans notre monde envahi par un marketing omniprésent, des films toujours plus sensationnels, des médias qui cherchent à transformer la moindre information en potentiel effondrement apocalyptique... trouver des sources d'émotion est un jeu d'enfant. Nous le faisons sans cesse sans nous en rendre compte !

La première chose à faire, si tu as déjà une vie bien chargée, est donc de piocher dans ces films, livres, pièces de théâtre, journaux télévisés ou... publicités, disponibles [pour la plupart] gratuitement en ligne. Ces contenus sont conçus pour capter ton attention en t'attrapant par les émotions. Mais fais le contraire, n'en sois pas l'esclave, mais fais-en tes esclaves. Écoute-les dans la langue que tu souhaites apprendre, tu retiendras bien plus facilement qu'un [Where is Brian? ... Brian is in the...].

L'autre gros avantage de notre monde moderne, c'est qu'il n'a jamais été aussi facile de voyager. Alors si tu es encore étudiant, que tu n'as pas encore des enfants à charge, et que tu ne veux pas attendre ta retraite pour en profiter... Voyage ! Ce n'est pas la peine de commander un Hôtel 5 étoiles à trois mètres d'une plage paradisiaque. Une auberge de jeunesse décrépie te donnera mille et une occasions d'avoir des sensations fortes, de rendre ton voyage inoubliable et de graver tout ce que tu as appris à jamais dans le marbre de ta mémoire de polyglotte !

J'espère que cet article te sera utile, si je t'ai convaincu, il te reste deux choses à faire : essayer et partager cet article à tes amis qui eux aussi, j'en suis sûr, rêvent de vire des sensations fortes. Si je ne t'ai pas convaincu, essaye quand même, et tu me diras...

Léo